Fabrique de céramique Gentil & Bourdet

Billets pour Tag mosaïque

Fil des billets - Fil des commentaires

Contribution ...

dimanche 29 mai 2011, par Gentil & Bourdet

Il arrive parfois que nous ayons un léger sentiment de solitude vis à vis de notre site.

Bien sur, un coup d'oeil sur les stat du site indique une consultation régulière (pas digne d'être dans le top -ce n'est pas le but - ), mais régulière !

Nous avons quelques contacts intéressants mais nous sommes toujours content de recevoir des mails qui permettent de faire avancer le Schmilblick. (Je ne parle pas des mails de personnes cherchant à nous soutirer des informations en vue de vendre des objets signés Gentil & Bourdet)

Récemment, nous avons reçu un mail intéressant d'un correspondant nous donnant deux informations :

Tout d'abord une demande de correction sur une de nos notices, puis une information sur une réalisation G&B que nous ne connaissions pas.

J'ai beaucoup aimé la première partie de son mail J'aime bien les critiques, cela permet de se remettre en question. Je me contre-fiche d'avoir tord ou raison, seul m'importe la véracité de ce que y est écrit.

Donc cet aimable correspondant nous a écrit :

"Sur votre page http://www.gentil-bourdet.fr/catalogue%20nancy.htm, deux remarques: Il s'agit de la banque SNVB (Société Nancéiene Varin Bernier), reprise par le groupe CIC, et non SNCID"

Bon, soit ! Reprenons nos sources. D'où nous vient cette information sur la "SNCID" ? Gasp ! Mérimée ! Base de donnée du ministère de la culture. C'est généralement fiable, mais elle nous à déja joué des tours [1] Bon, on cherche ! Pas facile, les banques au début du XXème siècle, ça bouge beaucoup, pas trop d'infos ! Qaund je tombe sur un vieux papier :

Bon, là, on parle de la place Saint-Jean, mais il n'est pas difficile de montrer que c'est l'ancien nom de la place Maginot à Nancy (entre autre cf Wikipedia)

J'aurai pu m'arrêter là, la preuve étant faite, mais je me suis demandé pourquoi mon correspondant m'a parlé de la SNVB. J'ai continuer à creuser un peu et ai trouvé que la SNVB était le fruit le fusion de la SNCID et de la Banque Varin Bernier. Donc le bâtiment a certainement arboré le sigle SNVB avant de rejoindre le groupe CIC. D'où, sans doute, la confusion de mon correspondant

La deuxième partie de son mail est tout aussi intéressante, dans la mesure où il nous fait découvrir une réalisation de Gentil & Bourdet que nous ne connaissions pas Il s'agit d'un monument commémoratif de la Bataille de Nancy, situé à Nancy, place de la Croix-de-Bourgogne.

L'information est d'autant plus intéressante qu'il ne s'agit pas d'une nième façade en mosaïque bleue ou d'une autre avec des éléments en céramique, mais bien de quelque-chose d'original (rien de bien génial, on peut même dire carrément moche, mais original ! -Quoi que, il y a une trentaine d'année, on trouvait certains bâtiments art-déco carrément moche, on les sauve maintenant- )

C'est signé en plus :

Tout cela pour dire que toute contribution est la bienvuenue, une critique, une info, on achète !

[1] Entre autres, Mérimée mentionne que la maison de Mme Lecolle de Guimard à Billancourt a été détruite en 1920 alors que j'ai démontré qu'elle l'a été bien plus tard. De même, il attribue le cinema Louxor à Paris a un certain Ripey alors qu'il s'agit de Zipcy comme le montre les amis du Louxor


Catégorie: Province | aucun commentaire | aucun rétrolien

Un style typique G&B, mais méfions nous des imitations !

mardi 24 mai 2011, par Gentil & Bourdet

Parmi toutes les réalisations de Gentil & Bourdet, il y en a qui ont un certain style bien particulier qui est propre à cette fabrique.

Lorsqu'on regarde des céramiques, on peut se dire "Tiens, ça, ce doit être du Gentil & Bourdet", mais la frontière est fine entre ces derniers et les Bigots, Muller et autre de la même époque. Les copiages étaient fréquent au début de XXème dans ce domaine. Nous faisons les attributions sur foi des modèles présents dans les catalogues de la fabrique.

De même, pour ce qui est de mosaïque traditionnelle, que l'entreprise a pratiqué aussi, rien ne permet d'affirmer qu'il s'agisse de G&B, Cazaux, Biret, Odorico, Labouret, ... Seule la signature ou une mention dans des sites du patrimoine permettent d'authentifier l'auteur.

Par contre, pour ce qui est du style de mosaïque dont je veux vous parler, Gentil & Bourdet ont vraiment crée un style à eux et Je ne connais pas d'autres céramistes, mosaïstes qui aient employé ce genre de technique (mais je peux me tromper et si vous avez des exemples, n'hésitez pas à me les signaler).

Il s'agit de décorations de type floral : La base est une mosaïque traditionnelle dans laquelle sont placés des éléments de grès pour représenter les feuilles, généralement bleues, de laurier ou de lierre. On y trouve également des ronds blanc en grès également. Voici une maquette trouvée dans un catalogue :

Concrètement, nous trouvons ce genre de décoration sur beaucoup d'immeubles ou de maison en région parisienne. Quelques exemples :

à Versailles

Sur un collège à Saint-Ouen

Parfois agrémenté de céramique comme ici au Perray-en-Yveline

Parfois la réalisation est plus élaborée comme au pavillon du Verdurier à Limoges

Mais aussi la patisserie Rozier à la Bourboule ou le librairie Beuvry-Berthe à Béthune.

Mais revenons au sujet de ce billet : Nous avons découvert Square de Montsouris des maisons construre par l'architecte Bonnier déjà connu pour avoir participé avec Gentil & Bourdet

Au No 4, on retrouve un immeuble décoré de manière typique :

Au No 27, en regardant vite fait, on se dit, hop un autre :

Mais a bien y regarder

On se rend compte que si le décor est le même, le style n'y est pas. Tous est entièrement en mosaïque traditionnelle. Bien sur, Gentil & Bourdet ont fait de la mosaïque traditionnelle, mais dans ce genre de décor, ils ont toujours inclus des pièces de grès


Catégorie: Général | aucun commentaire | aucun rétrolien

page 2 de 2 -