Cette année, pendant mes congés, je ne suis pas parti et n'ai donc pas pu découvrir de nouvelles références gentilbourdesques.

Pour me consoler, j'ai surfé sur la toile et ai eu l'agréable surprise de voir que le ministère de la culture avait mis en ligne des notices sur des habitations sur Enghien-les-Bains dont plusieurs ont des références G&B.

La majorité des informations et photos cités ici sont issus des bases Mérimée et Palissy © Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel et de l'auteur des notices Jean-Bernard Vialles.

9 avenue de la ceinture.

Tout d'abord, nous trouvons une Maison de villégiature, dite villa artistique de 1921

La maison est aujourd'hui complètement dénaturée

La notice Mérimée cite Bigot et Gentil & Bourdet comme céramistes, belle confrontation. Par contre les architectes Emile Thion et P. Grosch sont inconnus comme collaborateurs de G&B
La seule image visible sur Palissy

montre une céramique de Bigot (les pastilles sont caractéristiques). Je n'ai aucune idée de ce qu'a pu faire la fabrique G&B ici, mais on va creuser.

24 rue Felix Faure

Ensuite, nous avons une maison

Avec des claustras et décors bien connus

Architecte et date inconnus, seuls Gentil & Bourdet sont cités (certainement en comparaison avec des modèles de catalogue)

65 boulevard Cotte

Nous avons aussi une autre maison de 1914, architecte inconnu.

L'auteur de la notice se base sur le style de la mosaïque

pour l'attribuer à Gentil & Bourdet.

Détail de l'un des frontons cintrés ornant le haut des baies : décor de mosaïque, production de l'entreprise Gentil et Bourdet, caractérisée par la présence de pastilles de céramique blanche et des motifs de feuilles bleues pré-moulés insérés dans le réseau des tesselles.

ce qui conforte l'analyse que j'avais faite dans un précédent billet

74 boulevard Cotte

Enfin, j'ai gardé le meilleurs pour la fin. Une maison de Henri Moreels (1927)

MAJ du 29/08/2011 : aujourd'hui j'ai un doute

Le vestibule a une superbe mosaïque caractéristique de Gentil & Bourdet

On y retrouve les décors classiques, mais ici réalisés au sommet de cet art.

un peu comme à Limoges :

A noter que l'auteur dit Ce panneau de mosaïque mis en place en 1927 lors de la construction de l' édifice par l' architecte Henri Moreels, a été produit par l' entreprise Gentil et Bourdet qui, depuis 1905 date de sa création et de son implantation à Boulogne-Billancourt, s' est spécialisé dans le décor architectural (grès, émaux de Venise, pâte de verre, marbre). Ce panneau est une reprise du modèle diffusé par l' entreprise sur la couverture de l' un de ses catalogues.

Je connais bien les catalogues Gentil & Bourdet, et seul celui de mosaïque pourrait correspondre à son analyse

Mais la ressemblance n'est pas flagrante

Le sol est intéressant car beaucoup moins dans le style Gentil & Bourdet

Il serait possible (mais un peu étonnant tout de même) qu'un autre mosaïste ait sévit ici dans la même pièce. On va donc dire que c'est aussi du Gentil & Bourdet.

A noter à l'extérieur, des faïences peintes

Ca, ce n'est pas du Gentil & Bourdet, ils n'ont pas fait dans ce style.

MAJ du 28/08/2011 : En fait même la mosaïque n'est pas de Gentil & Bourdet ! Voir mon billet