Quelques échanges récents de commentaires avec Eli, une blogeuse fan d'art nouveau, qui fait ses billet en français et en espagnol, mon remis en mémoire des références gentilbourdesques non localisées, situées en Espagne, à Saint Sébastien.

Si jamais quelque lecteur avait une idée de localisation

Tout d'abord un magasin IRIBAS :
Il semble dans la pure lignée des mosaïques dont j'ai déjà fait un billet, plus quelques carreaux de céramique. A part ça, je doute que la devanture existe encore aujourd'hui. Le modernisme des années 60 a du la recouvrir. (Quoi que les superbes vitraux ont peut-être contribués à sa conservation)

Ensuite, nous avons une autre référence toute autre : la voute d'une chapelle.
Cette photo est issu d'un catalogue de ca 1930 est manifestement un photo-montage Là, je pense que la voute est toujours visible, mais quelle est cette chapelle ? (en écrivant ce billet, je me rend compte que cette photo mérite à elle seule un billet. A voir ..)

Lors de vacances en Pays Basque français en 2008, je suis allé faire un tour une journée à Saint Sébastien. L'office de tourisme ne m'a été d'aucune utilité sur ces coups là.

D'autre part, il faisait un temps de chien, peu propice à une balade dans cette ville qui mériterait une visite plus approfondie, bref mauvais plan!

Une chose m'a troublé, voire choqué, les églises: une moitié est fermée, l'autre a des horaires d'ouverture contraignants (la cathédrale n'était ouverte que 2 heures le matin et 2 heures l'après-midi !), mais, bon, à chaque pays ses habitudes.

Bon, malgré ce temps pourri, je suis tout de même allé vers le fameux "Monte Igueldo" et mon oeil attentif a remarqué la façade du funiculaire.

Ces éléments pourraient être du Gentil & Bourdet, mais je n'y crois pas trop. Les grosses guirlandes, grosses fleurs, ce n'était pas trop leur truc (quoi qu'ils en aient fait), mais je suis curieux de savoir qui a fait cela.

Sinon, pour en revenir au sujet de ce billet, si quelqu'un a une idée sur les trois sujets...