Voici un roman que j'ai trouvé : l'Arantelle. Il est décrit comme étant un "roman d'art". Ceci dit, hormis quelques passages et un chapitre qui décrivent la conception de céramiques le reste n'est qu'une histoire à l'eau de rose.

Le pitch est assez simple : un sculpteur (Roch Cagnès) a une grosse commande d'un riche banquier (le baron Fuchs) pour décorer la salle des fêtes de son hôtel particulier, rue du Cirque. Le sculpteur, qui a les pleins pouvoirs, prévoit dix éléments en céramique plus un élément central (la "beauté") en marbre. Il fait les dix éléments, mais recherche sa "beauté" (le modèle) et ne la voit qu'en la présence de la fille de Fuchs : Ysabeau.

Une fois ceci dit, on imagine la suite, mais ce n'est pas ce qui nous intéresse. les auteurs sont Georges de Lys et André Ibels. Une chose amusante au sujet de ce dernier nous est dite par Wikisource :

Un de ses romans : L'Arantelle dit l'artiste et l'homme dans l'artiste. lbels a fait de son artiste un sculpteur céramiste et, avec une merveilleuse conscience, il n'a écrit ce livre qu'après avoir travaillé quelque temps comme ouvrier céramiste.

La suite nous montrera qu'il a dut travailler chez Gentil & Bourdet.

Roch Cagnès ou le fameux banquier, le baron Fuchs sont apparemment des noms fictifs (copié sur des personnages réels ou complètement inventés ?) Mais le chapitre III "Le Feu" est fort intéressant, il met en scène la fabrique Gentil & Bourdet pour la cuisson de ses céramiques. La mise en scène semble très réaliste.

A noter que le livre date de 1908.. Seul Gentil apparait dans le chapitre, Bourdet est juste mentionné (Il est toujours absent )

Extraits :

"il se faisait conduire à Billancourt et descendait devant les ateliers de Gentil et Bourdet, les jeunes céramistes qui prêtaient leur four à la cuisson de son oeuvre" (p. 44)

"Certes, Cargès connaissait assez l'habileté professionnelle de de ses jeunes amis pour leur abandonner, en toute sécurité, la mise en train à petit feu, et même la cuisson entière, mais la paternité jalouse eût souffert de livrer à des soins étrangers, si sûrs fussent-ils." (p. 45)

D'autres paragraphes sont du même tonneau, mais nous le verrons plus tard, car Je vais vous proposer en ce mois de Juillet, des extraits commentés de ce fameux chapitre

L'action commence quand Carges, après avoir livrés ses moules chez Gentil & Bourdet, vient surveiller la cuisson.

(A Suivre ..dans arantelle (1/4) à partir du 7 Juillet)